Prévention insectes

Destruction des frelons asiatiques

Le frelon asiatique est le prédateur majeur des abeilles.
C’est le premier insecte qui ressort après l’hiver.
Aucune région n’est épargnée et cela empire chaque année.
A Vaucresson, 10 nids ont été identifiés et détruits lors de l’hiver 2018-2019.

Les reines frelons se camouflent et sortent de leur hibernation courant février pour recommencer à s'alimenter.
Il faut donc les piéger à cette période avec ce piège simple à réaliser.

Pour réaliser un piège
:
Utiliser une bouteille en plastique, la percer de 3 trous d’1 centimètre,
puis la remplir au tiers d’un mélange composé : 
• d’1/3 de vin blanc (il repousse les abeilles),
• d’1/3 de sirop de fruit (il attire les frelons),
• d’1/3 de bière brune (étant pâteuse, les frelons s’y noient).

Accrocher ce piège à une branche et renouveler régulièrement la mixture.


Prévention des piqûres de tiques

Où vivent les tiques ?
Pour se nourrir, la tique pique les animaux sauvages, parfois les humains. Certaines tiques transmettent des bactéries, responsables de la maladie de Lyme. Les nouveaux cas se développent parallèlement à une meilleure information. Les tiques sont répandues partout en France, en-dessous de 1 500 m d’altitude, dans des zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins et parcs forestiers ou urbains.

Comment se protéger pour une activité dans la nature ?
Pendant la période de risque accru entre avril et novembre, il convient de couvrir bras et jambes avec des vêtements longs, d’éviter broussailles, fougères et hautes herbes. Les randonneurs avertis rentrent le bas du pantalon dans les chaussettes et emportent un tire-tique, disponible en pharmacie. Des répulsifs contre les insectes sur la peau ou les vêtements sont aussi une solution préventive.

Que faire en rentrant ?
Les tiques restent d’autant plus facilement accrochées que leurs piqûres est indolore. Il est indispensable d’inspecter soigneusement tout le corps, en particulier les endroits chauds avec un miroir si besoin (aisselles, plis du coude, arrière des genoux, cuir chevelu, derrière les oreilles, régions génitales) et retirer la ou les tiques, à l’aide d’un tire-tique, et jamais entre les ongles.

Et en cas de piqûre ?

Si une plaque rouge apparaît sur le corps, ou en présence d’un symptôme grippal, il faut consulter un médecin qui prescrira un traitement antibiotique.

Information : Office National des Forêts - onf.fr

Prévention du moustique tigre

Le plan national anti-dissémination du moustique tigre est mis en œuvre dans les Hauts-de-Seine : 

• un dispositif de recueil national des signalements et d’identification du moustique tigre est mis en place par l’Agence Régionale de Santé (ARS) : http://signalement-moustique.fr,
• les agents du Conseil départemental sont autorisés à pénétrer dans les propriétés privées après que les propriétaires ou locataires en aient été avisés,
• l’ARS indique sur son site comment limiter la prolifération des moustiques (notamment la suppression des endroits où l’eau stagne), comment se protéger contre les piqûres.

Information : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/moustique-tigre-en-ile-de-france

La chenille processionnaire


La chenille processionnaire du chêne est présente en forêt, dans les parcs mais aussi dans les villes.

La chenille, aux poils très urticants, représente un danger sérieux pour les humains et un fléau pour les arbres.